Le Paradoxe de l’Archer

Une flèche, lorsqu’elle est propulsée de l’arc ne reste jamais rigide et droite. La puissance et la vitesse de la poussée à l’arrière de la flèche, le poids de ses différents éléments (pointe, encoche, plumes, tube, etc…), la souplesse et la taille du fût ainsi que la fenêtre de l’arc plus ou moins centrée font que la flèche, en devant contourner la poignée, oscille plus ou moins sur une certaine distance avant de se stabiliser. Cela s’appelle le Paradoxe de l’Archer.

Un bon équilibre entre la souplesse du fût et la puissance de l’arc et primordial pour la précision du tir.

Vous pouvez trouver des explications détaillées sur Wikipédia : Paradoxe de l’archer

On a du mal à imaginer cela car ce phénomène est imperceptible à l’œil nu.
Heureusement la technologie des caméras à haute vitesse existe de nos jours et il est possible de visualiser cela.

Voici une vidéo qui montre bien ce phénomène jusqu’à des extrêmes d’arc très puissant avec des flèches très (trop) souples :

Nous pouvons voir dans ce passage du film d’animation Rebelle (Titre original : Brave) que les gars de chez Pixar maitrisent toujours les sujets abordés dans leurs œuvres.
Pour la dernière flèche lancée par l’héroïne, le Paradoxe de l’Archer y est particulièrement bien rendu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.